0
fr
US
WSMCA
38453207
Votre panier est vide.
Menu
Douleurs de l’endométriose

Endométriose : quels compléments alimentaires prendre ?

Éprouvante aussi bien sur le plan physique que psychique, l’endométriose touche 10 % des femmes en âge de procréer. Découvrez quels sont les compléments alimentaires à privilégier pour vous aider à mieux vivre cette maladie.

Rappel : qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une affection gynécologique fréquente qui concerne 1 femme sur 10 avant la ménopause. Elle correspond à la migration de cellules de l’endomètre (la muqueuse qui tapisse l’intérieur du corps de l’utérus) hors de la cavité utérine. Elles évoluent alors sous forme de lésions bénignes ou d’adhérences (1). Celles-ci peuvent siéger dans les trompes, les ovaires, mais aussi dans la vessie ou le rectum.

Puisqu’elles se composent de tissu endométrial, ces lésions subissent aussi les effets des variations hormonales. Dès lors, au cours de chaque cycle menstruel, celles-ci vont proliférer, saigner et se fibroser, plus ou moins à l’image de ce qui se produit pour la muqueuse utérine. Cela explique notamment les douleurs vives éprouvées pendant les règles.

Chez certaines femmes, la maladie reste asymptomatique. Pour d’autres, des douleurs pelviennes récurrentes et aigües, tout particulièrement durant les menstruations, constituent un symptôme évocateur (2). Avec le temps, elles s’installent parfois de façon chronique du fait de la rétractation des tissus et d’une sensibilité neurologique de plus en plus accrue.

Selon la localisation des cellules endométriales, on peut également retrouver une dyspareunie (douleurs durant les rapports sexuels), des difficultés ou des envies fréquentes d’uriner, ou encore des douleurs à la défécation (3). Enfin, entre 30 et 50 % des femmes touchées par l’endométriose présenteraient une infertilité (4).

Quels sont les traitements médicaux proposés contre l’endométriose ?

Lorsque la patiente ne se plaint ni de symptômes ni de gêne fonctionnelle, aucun traitement n’est généralement proposé. Dans le cas contraire, plusieurs stratégies thérapeutiques sont habituellement envisagées.

En vue de réduire les douleurs, des traitements hormonaux (contraceptifs œstroprogestatifs, progestatifs, analogues de la gonadolibérine…) sont proposés. En provoquant l’arrêt des menstruations (mise en aménorrhée), ils parviennent généralement à stabiliser les lésions, voire à les faire régresser. Elles ne disparaîtront pas complètement pour autant. Des médicaments antalgiques plus ou moins puissants (paracétamol, AINS, antiépileptiques, antidépresseurs…) peuvent également être prescrits selon l’intensité du stimulus douloureux (5).

À noter que la neurostimulation, dont le but est de déjouer les messages nerveux envoyés au cerveau par des impulsions électriques contrôlées, donne souvent de bons résultats sur les douleurs neuropathiques du pelvis (6).

Pour les femmes désireuses de procréer ou non soulagées par les traitements de première intention, la chirurgie constitue l’ultime recours. L’objectif est de retirer ou de détruire (par coagulation ou vaporisation laser) les lésions incriminées. Il s’agit toutefois d’une opération complexe, surtout en cas de forme disséminée, qui nécessite une bonne évaluation du rapport bénéfice-risque au préalable (7).

Endométriose : quels compléments alimentaires ?

Mentionnons-le d’emblée, il n’existe aucun complément alimentaire capable de soigner l’endométriose. Certaines substances peuvent néanmoins compléter les traitements conventionnels en apportant un soutien physique ou mental aux femmes qui en sont victimes. Avant d’entamer toute supplémentation, référez-vous à votre professionnel de santé qui vous conseillera sur les compléments les plus adaptés à votre situation.

Parmi les composés naturels les plus fréquemment évoqués dans la littérature, on retrouve le curcuma. Cette épice reine de la médecine ayurvédique intervient dans la gestion de la réponse inflammatoire et dispose de propriétés antioxydantes, vertus qu’elle doit essentiellement à sa richesse en curcumine (8). Les scientifiques s’attachent actuellement à comprendre son influence sur la production d’œstrogènes et ses effets dans l'invasion, l'attachement et l'angiogenèse des lésions de l'endomètre (9-10).

Synthétisée essentiellement par exposition au soleil, la vitamine D joue un rôle dans le processus de division cellulaire et participe au fonctionnement normal du système immunitaire (11-12). Il est de plus établi que les ovaires et l’endomètre abritent des récepteurs de la vitamine D ainsi que plusieurs enzymes impliquées dans son métabolisme. Cette vitamine pourrait donc agir dans un environnement immunologique propre à la région utérine, en médiant entre autres le ratio entre cytokines anti-inflammatoires et pro-inflammatoires (13).

Un apport plus important en acides gras oméga-3, notamment en EPA et DHA d’origine marine, présenterait également des bénéfices en compensant notre consommation trop conséquente d’oméga-6. En effet, l’acide arachidonique, une forme particulière d’oméga-6, servirait de substrat pour la synthèse des prostaglandines (PGE2) et des leucotriènes (LTB4), possiblement impliqués dans les douleurs pelviennes liées à l'endométriose (14).

Une autre étude souligne que les trompes de Fallope des femmes atteintes d’endométriose se contracteraient de façon plus spasmodique et irrégulière (15). Ce phénomène pourrait aggraver les menstruations rétrogrades (remontée des écoulements sanguins vers les trompes), anomalie constamment retrouvée dans cette pathologie. Par ailleurs, il n’est pas rare que l’endométriose s’accompagne d’un épuisement psychique intense du fait du caractère chronique de la maladie (16). Bien que les études manquent à ce sujet, une supplémentation en magnésium, qui participe à la fois au fonctionnement normal des muscles et du système nerveux, pourrait se révéler salutaire (17-18).

Certaines formes d’endométriose s’associent à une dysbiose, c’est-à-dire à un déséquilibre de la flore intestinale : en d’autres termes, les mauvaises bactéries prennent le pas sur les bonnes (19). Ce désordre peut affecter la sphère immunitaire, et faciliter l’implantation anormale des cellules utérines dans des régions où elles ne sont habituellement pas tolérées. En ensemençant le tractus intestinal avec des micro-organismes « amis », les probiotiques contribuent à l'équilibre du microbiote intestinal. Dans le cas de l’endométriose, certaines souches spécifiques comme Lactobacillus gasseri sont plus particulièrement étudiées (20).

À noter que certaines plantes utilisées pour améliorer le confort menstruel, comme le gattilier, sont parfois préconisées pour les femmes endométriosiques (21). Elles peuvent toutefois bouleverser en profondeur le système hormonal en influant directement sur les taux de prolactine et de progestérone. Il est donc vivement conseillé de les employer uniquement sous contrôle médical.

Outre les compléments alimentaires, d’autres pistes peuvent être explorées dans le champ des médecines douces ou alternatives. Le yoga, la sophrologie, la relaxation, l’acupuncture ou encore l’ostéopathie fournissent de précieux outils pour mieux appréhender et gérer la douleur au quotidien, et améliorer la qualité de vie (22). Le volet nutrition, avec une alimentation anti-inflammatoire riche en fruits, légumes et antioxydants, mériterait également d’être davantage considéré (23).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Tsamantioti ES, Mahdy H. Endometriosis. [Updated 2022 Sep 6]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK567777/
  2. Alimi Y, Iwanaga J, Loukas M, Tubbs RS. The Clinical Anatomy of Endometriosis: A Review. 2018 Sep 25;10(9):e3361. doi: 10.7759/cureus.3361. PMID: 30510871; PMCID: PMC6257623.
  3. Parasar P, Ozcan P, Terry KL. Endometriosis: Epidemiology, Diagnosis and Clinical Management. Curr Obstet Gynecol Rep. 2017 Mar;6(1):34-41. doi: 10.1007/s13669-017-0187-1. Epub 2017 Jan 27. PMID: 29276652; PMCID: PMC5737931.
  4. Smolarz B, Szyłło K, Romanowicz H. Endometriosis: Epidemiology, Classification, Pathogenesis, Treatment and Genetics (Review of Literature). Int J Mol Sci. 2021 Sep 29;22(19):10554. doi: 10.3390/ijms221910554. PMID: 34638893; PMCID: PMC8508982.
  5. Parasar P, Ozcan P, Terry KL. Endometriosis: Epidemiology, Diagnosis and Clinical Management. Curr Obstet Gynecol Rep. 2017 Mar;6(1):34-41. doi: 10.1007/s13669-017-0187-1. Epub 2017 Jan 27. PMID: 29276652; PMCID: PMC5737931.
  6. Zhang ZY, Wang J, Fan YL, Wang BY, Zhang WT. Effectiveness of neuromuscular electrical stimulation for endometriosis-related pain: A protocol of systematic review and meta-analysis. Medicine (Baltimore). 2020 Jun 19;99(25):e20483. doi: 10.1097/MD.0000000000020483. PMID: 32569169; PMCID: PMC7310956.
  7. Zanelotti A, Decherney AH. Surgery and Endometriosis. Clin Obstet Gynecol. 2017 Sep;60(3):477-484. doi: 10.1097/GRF.0000000000000291. PMID: 28742580; PMCID: PMC5635831.
  8. Hewlings SJ, Kalman DS. Curcumin: A Review of Its Effects on Human Health. 2017 Oct 22;6(10):92. doi: 10.3390/foods6100092. PMID: 29065496; PMCID: PMC5664031.
  9. Zhang Y, Cao H, Hu YY, et al. Inhibitory effect of curcumin on angiogenesis in ectopic endometrium of rats with experimental endometriosis. Int J Mol Med. 2011 Jan;27(1):87–94.
  10. Samuel S, Sitrin MD. Vitamin D's role in cell proliferation and differentiation. Nutr Rev. 2008 Oct;66(10 Suppl 2):S116-24. doi: 10.1111/j.1753-4887.2008.00094.x. PMID: 18844838.
  11. Aranow C. Vitamin D and the immune system. J Investig Med. 2011 Aug;59(6):881-6. doi: 10.2310/JIM.0b013e31821b8755. PMID: 21527855; PMCID: PMC3166406.
  12. Almassinokiani F, Khodaverdi S, Solaymani-Dodaran M, et al. Effects of Vitamin D on Endometriosis-Related Pain: A Double-Blind Clinical Trial. Med Sci Monit. 2016 Dec 17;22:4960–4966.
  13. James MJ, Gibson RA, Cleland LG. Dietary polyunsaturated fatty acids and inflammatory mediator production. Am J Clin Nutr. 2000 Jan;(71(1 Suppl)):343s–8s.
  14. Mathias JR, Franklin R, Quast DC, et al. Relation of endometriosis and neuromuscular disease of the gastrointestinal tract: new insights. Fertil Steril. 1998 Jul;70(1):81–8.
  15. Ramin-Wright A, Schwartz ASK, Geraedts K, Rauchfuss M, Wölfler MM, Haeberlin F, von Orelli S, Eberhard M, Imthurn B, Imesch P, Fink D, Leeners B. Fatigue - a symptom in endometriosis. Hum Reprod. 2018 Aug 1;33(8):1459-1465. doi: 10.1093/humrep/dey115. PMID: 29947766.
  16. Harris HR, Chavarro JE, Malspeis S, et al. Dairy-food, calcium, magnesium, and vitamin D intake and endometriosis: a prospective cohort study. Am J Epidemiol. 2013 Mar 1;177(5):420–30.
  17. Hoşgörler F, Kızıldağ S, Ateş M, et al. The Chronic Use of Magnesium Decreases VEGF Levels in the Uterine Tissue in Rats. Biol Trace Elem Res. 2020 Aug;196(2):545–551.
  18. Molina NM, Sola-Leyva A, Saez-Lara MJ, et al. New Opportunities for Endometrial Health by Modifying Uterine Microbial Composition: Present or Future?
  19. Itoh H, Sashihara T, Hosono A, Kaminogawa S, Uchida M. Lactobacillus gasseri OLL2809 inhibits development of ectopic endometrial cell in peritoneal cavity via activation of NK cells in a murine endometriosis model. 2011 Mar;63(2):205-10. doi: 10.1007/s10616-011-9343-z. Epub 2011 Mar 16. PMID: 21409454; PMCID: PMC3080482.
  20. Bischoff-Kont I, Brabenec L, Ingelfinger R, Nausch B, Fürst R. BNO 1095, a Standardized Dry Extract from the Fruits of Vitex agnus-castus, Impairs Angiogenesis-related Endothelial Cell Functions In Vitro. Planta Med. 2021 Jul;87(8):611-619. doi: 10.1055/a-1351-1038. Epub 2021 Feb 2. PMID: 33530113; PMCID: PMC8277439.
  21. Ravins I, Joseph G, Tene L. The Effect of Practicing "Endometriosis Yoga" on Stress and Quality of Life for Women with Endometriosis: AB Design Pilot Study. Altern Ther Health Med. 2022 Jul 15:AT7514. Epub ahead of print. PMID: 35839113.
  22. Helbig M, Vesper AS, Beyer I, Fehm T. Does Nutrition Affect Endometriosis? Geburtshilfe Frauenheilkd. 2021 Feb;81(2):191-199. doi: 10.1055/a-1207-0557. Epub 2021 Feb 8. PMID: 33574623; PMCID: PMC7870287.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25