0
fr
US
WSMCA
37466454
Votre panier est vide.
Menu
Inflammation aigüe avec sciatique

10 anti-inflammatoires naturels et puissants

Douleurs musculaires, sciatique, tendinites… Qu’elle soit aigüe ou chronique, l’inflammation peut faire terriblement souffrir. Voici 10 anti-inflammatoires naturels qui ont fait leurs preuves.

Rappel : qu’est-ce que l’inflammation ?

L’inflammation est un processus naturel enclenché par notre système immunitaire à la suite d’une agression (virus, bactérie, allergène, blessure…) afin de réparer les tissus lésés ou d’éradiquer d’éventuels pathogènes (1).

En phase aigüe, elle se manifeste par divers symptômes incluant des rougeurs, des gonflements ou des douleurs localisées. Plus insidieuse car souvent silencieuse, l’inflammation chronique perdure dans le temps : elle est associée à de nombreuses pathologies, comme les maladies métaboliques ou auto-immunes, mais aussi les affections rhumatismales (comme l’arthrose) (2).

Outre miser sur certains aliments (baies rouges, brocoli, poissons gras…) et réguler son stress (3), il existe des solutions naturelles pour optimiser la lutte contre l’inflammation.

Le gingembre, un anti-inflammatoire naturel étudié sur l’arthrose

Plusieurs études attestent de l’intérêt et l’innocuité du gingembre (Zingiber officinale) chez les personnes souffrant de rhumatismes et de troubles arthrosiques (4). Les sujets rapportent une réduction conjointe de la douleur, des enflures et de la gêne fonctionnelle dans les activités quotidiennes.  

Décrite depuis les années 1970, sa capacité à inhiber la synthèse de différents médiateurs de l’inflammation, dont les leucotriènes et les prostaglandines, expliquerait son action anti-inflammatoire (5). Plus récemment, des chercheurs auraient également décelé une aptitude à bloquer l’induction de certains gènes impliqués dans les processus inflammatoires, dont ceux codant pour l’enzyme COX-2 (6).

Outre son usage condimentaire, le gingembre se retrouve de façon plus concentrée sous forme de compléments alimentaires (comme dans Super Gingerols, extrait de gingembre normalisé à 20 % de gingérols).

Le cassis, un régulateur des inflammations cutanées et respiratoires

Les feuilles de cassis (Ribes nigrum) comptent également parmi les anti-inflammatoires naturels. La recherche attribue leur action à leurs flavonols susceptibles d’interférer avec la signalisation IFN-γ, dont dépendent la réponse immunitaire et la régulation de l’inflammation. Leurs applications potentielles dans les affections cutanées et respiratoires sont actuellement explorées (7).

Le saule blanc, l’ancêtre de l’aspirine

Les usages médicinaux de l’écorce de saule blanc ne datent pas d’hier. Dès – 500, les Chinois y recouraient comme fébrifuge et antidouleur (8). Sa teneur en salicine, qui est métabolisée en acide salicylique dans l’organisme, en fait historiquement le précurseur de notre aspirine actuelle (classée pour rappel parmi les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens).

Certains compléments (à l’image de Willow Bark Extract et ses 15 % de salicyline) la remettent actuellement à l’honneur.

La reine-des-prés, l’anti-inflammatoire naturel des muscles et articulations

La reine-des-prés (Filipendula ulmaria) produit elle aussi de l’acide salicylique au niveau de ses inflorescences. C’est d’ailleurs son autre appellation de « spirée » qui a donné son nom à l’aspirine.

Plébiscité traditionnellement en cas de maux de tête, de douleurs musculaires et/ou articulaires, ce puissant analgésique et anti-inflammatoire naturel a montré in vitro une inhibition de l’enzyme COX-2 ainsi que celle de la voie de signalisation NF-κB, « interrupteur » de la réponse immunitaire (9).

Ses multiples composés phénoliques (dont les glycosides flavonoïdes), non absorbés par les intestins, seraient biotransformés par le microbiote intestinal, ce qui potentialiserait son efficacité.

Le curcuma, un aliment anti-inflammatoire reconnu

Rhizome souverain de la médecine ayurvédique, le curcuma (Curcuma longa) jouit de remarquables propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires dues à sa concentration en curcumine, et plus généralement en curcuminoïdes. Plusieurs travaux suggèrent que ces composés se lient aux récepteurs Toll pour réguler les voies de signalisation de l’inflammation. Au niveau cellulaire, ils réduiraient également les molécules pro-inflammatoires dont les interleukines et le facteur TNF-α (10).

Pour améliorer leur faible assimilation intestinale, il est vivement conseillé de se tourner vers des supplémentations qui pallient ce défaut (c’est le cas de Super Curcuma, qui associe les curcuminoïdes à de la phosphatidylcholine naturelle pour une absorption 29 fois supérieure aux autres compléments du marché) (11).

Le boswellia, l’ami de la sphère articulaire

La résine du Boswellia serrata, aussi surnommé « arbre à encens », se distingue par la présence d’acides boswelliques qui lui confèreraient ses vertus thérapeutiques. Elle participe notamment au confort articulaire (résultat corroboré par une étude menée sur le rat arthritique) ainsi qu’au maintien de la fonction respiratoire et gastro-intestinale (12).

Parmi les acides boswelliques, l’AKBA apparaît comme le plus actif pour inhiber une enzyme appelée 5-LO, impliquée dans la cascade inflammatoire (c’est pourquoi le complément haute absorption Super Boswellia s’appuie sur une formule standardisée à 20 % d’AKBA) (13).

Le neem, l’anti-inflammatoire naturel de la peau

Le neem ou margousier (Azadirachta indica) possède une triple activité antioxydante, anti-inflammatoire et antipyrétique (14). Désigné comme « celui qui peut guérir tous les maux » par la médecine ayurvédique, il soutient entre autres les défenses naturelles de la peau.

Ses propriétés purifiantes et détoxifiantes apaisent plus spécifiquement les peaux atopiques ou à tendance acnéique (15). Il s’emploie en poudre pour fabriquer des cosmétiques maison, mais aussi sous forme de compléments (à l’instar de Neem Extract, dosé à 500 mg d’extrait Azadirachta indica par gélule).

L’ortie, une piste pour l’inflammation articulaire

Si sa réputation pâtit de son caractère urticant, l’ortie ou Urtica dioica (au cœur du complément Nettle Root Extract) se révèle pourtant comme un anti-inflammatoire naturel de premier plan. Forte de sa teneur en acide malique caféique, polysaccharides et flavonoïdes, ses feuilles s’opposeraient à la production de prostaglandines et de thromboxane, d’interleukines IL-2 et IL-1, de l'IFN et de certains facteurs de nécrose tumorale (16).

Plusieurs études s’intéressent ainsi à ses effets dans le cadre des rhumatismes aigus ou chroniques (17).

Le mélilot, un anti-inflammatoire à visée vasculaire

Contribuant à la santé vasculaire et veineuse, le mélilot (Melilotus officinalis) jouit également d’une action anti-inflammatoire qu’il doit à sa combinaison unique de coumarine, acides phénoliques, flavonoïdes et saponines (18). Il soutient plus spécifiquement la lutte contre l’inflammation sur fond de troubles veino-lymphatiques (le complément veinotonique naturel Lymphatonic repose sur un extrait de mélilot normalisé à 18 % de coumarine pour une efficacité renforcée) (19).

La camomille romaine, l’apaisante digestive

Riche en flavonoïdes, la camomille romaine (Chamaemelum nobile) est convoitée pour ses propriétés digestives et adoucissantes, notamment pour apaiser les irritations de la muqueuse gastrique et de la gorge. Des études se sont attardées sur son interaction avec l’oxyde nitrique (NO), qui devient pro-inflammatoire en excès (20).

Quel est l’anti-inflammatoire naturel le plus efficace ?

Si vous souhaitez restaurer pleinement votre équilibre intérieur, il peut être pertinent de choisir un complément au large spectre d’action qui réunit différents composés pour un effet synergique (le complément InflaRelief allie 12 composés 100 % naturels triés sur le volet, dont 3 ingrédients brevetés ainsi qu’un florilège des meilleures substances anti-inflammatoires précitées : curcuma, ortie, gingembre…)

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Stone WL, Basit H, Burns B. Pathology, Inflammation. [Updated 2022 Nov 14]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2023 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK534820/
  2. Pahwa R, Goyal A, Jialal I. Chronic Inflammation. [Updated 2022 Aug 8]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2023 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK493173/
  3. Liu YZ, Wang YX, Jiang CL. Inflammation: The Common Pathway of Stress-Related Diseases. Front Hum Neurosci. 2017 Jun 20;11:316. doi: 10.3389/fnhum.2017.00316. PMID: 28676747; PMCID: PMC5476783.
  4. Bartels EM, Folmer VN, Bliddal H, Altman RD, Juhl C, Tarp S, Zhang W, Christensen R. Efficacy and safety of ginger in osteoarthritis patients: a meta-analysis of randomized placebo-controlled trials. Osteoarthritis Cartilage. 2015 Jan;23(1):13-21. doi: 10.1016/j.joca.2014.09.024. Epub 2014 Oct 7. PMID: 25300574.
  5. Srivastava KC, Mustafa T. Ginger (Zingiber officinale) in rheumatism and musculoskeletal disorders. Med Hypotheses. 1992 Dec;39(4):342-8. doi: 10.1016/0306-9877(92)90059-l. PMID: 1494322.
  6. Grzanna R, Lindmark L, Frondoza CG. Ginger--an herbal medicinal product with broad anti-inflammatory actions. J Med Food. 2005 Summer;8(2):125-32. doi: 10.1089/jmf.2005.8.125. PMID: 16117603.
  7. Magnavacca A, Piazza S, Cammisa A, Fumagalli M, Martinelli G, Giavarini F, Sangiovanni E, Dell'Agli M. Ribes nigrum Leaf Extract Preferentially Inhibits IFN-γ-Mediated Inflammation in HaCaT Keratinocytes. Molecules. 2021 May 20;26(10):3044. doi: 10.3390/molecules26103044. PMID: 34065200; PMCID: PMC8160861.
  8. Van der Auwera A, Peeters L, Foubert K, Piazza S, Vanden Berghe W, Hermans N, Pieters L. In Vitro Biotransformation and Anti-Inflammatory Activity of Constituents and Metabolites of Filipendula ulmaria. 2023 Apr 20;15(4):1291. doi: 10.3390/pharmaceutics15041291. PMID: 37111776; PMCID: PMC10146082.
  9. Peng Y, Ao M, Dong B, Jiang Y, Yu L, Chen Z, Hu C, Xu R. Anti-Inflammatory Effects of Curcumin in the Inflammatory Diseases: Status, Limitations and Countermeasures. Drug Des Devel Ther. 2021 Nov 2;15:4503-4525. doi: 10.2147/DDDT.S327378. PMID: 34754179; PMCID: PMC8572027.
  10. Xie J, Li Y, Song L, Pan Z, Ye S, Hou Z. Design of a novel curcumin-soybean phosphatidylcholine complex-based targeted drug delivery systems. Drug Deliv. 2017 Nov;24(1):707-719. doi: 10.1080/10717544.2017.1303855. PMID: 28436718; PMCID: PMC8241017.
  11. Siddiqui MZ. Boswellia serrata, a potential antiinflammatory agent: an overview. Indian J Pharm Sci. 2011 May;73(3):255-61. doi: 10.4103/0250-474X.93507. PMID: 22457547; PMCID: PMC3309643.
  12. Sailer ER, Subramanian LR, Rall B, Hoernlein RF, Ammon HP, Safayhi H. Acetyl-11-keto-beta-boswellic acid (AKBA): structure requirements for binding and 5-lipoxygenase inhibitory activity. Br J Pharmacol. 1996 Feb;117(4):615-8. doi: 10.1111/j.1476-5381.1996.tb15235.x. PMID: 8646405; PMCID: PMC1909340.
  13. Alzohairy MA. Therapeutics Role of Azadirachta indica (Neem) and Their Active Constituents in Diseases Prevention and Treatment. Evid Based Complement Alternat Med. 2016;2016:7382506. doi: 10.1155/2016/7382506. Epub 2016 Mar 1. PMID: 27034694; PMCID: PMC4791507.
  14. Rajaiah Yogesh H, Gajjar T, Patel N, Kumawat R. Clinical study to assess efficacy and safety of Purifying Neem Face Wash in prevention and reduction of acne in healthy adults. J Cosmet Dermatol. 2022 Jul;21(7):2849-2858. doi: 10.1111/jocd.14486. Epub 2021 Sep 30. PMID: 34590784.
  15. Bhusal KK, Magar SK, Thapa R, Lamsal A, Bhandari S, Maharjan R, Shrestha S, Shrestha J. Nutritional and pharmacological importance of stinging nettle (Urtica dioica L.): A review. Heliyon. 2022 Jun 22;8(6):e09717. doi: 10.1016/j.heliyon.2022.e09717. PMID: 35800714; PMCID: PMC9253158.
  16. Dhouibi R, Affes H, Ben Salem M, Hammami S, Sahnoun Z, Zeghal KM, Ksouda K. Screening of pharmacological uses of Urtica dioica and others benefits. Prog Biophys Mol Biol. 2020 Jan;150:67-77. doi: 10.1016/j.pbiomolbio.2019.05.008. Epub 2019 Jun 1. PMID: 31163183.
  17. Liu YT, Gong PH, Xiao FQ, Shao S, Zhao DQ, Yan MM, Yang XW. Chemical Constituents and Antioxidant, Anti-Inflammatory and Anti-Tumor Activities of Melilotus officinalis (Linn.) Molecules. 2018 Jan 29;23(2):271. doi: 10.3390/molecules23020271. PMID: 29382154; PMCID: PMC6017420.
  18. Jasicka-Misiak I, Makowicz E, Stanek N. Polish Yellow Sweet Clover (Melilotus officinalis L.) Honey, Chromatographic Fingerprints, and Chemical Markers. Molecules. 2017 Jan 15;22(1):138. doi: 10.3390/molecules22010138. PMID: 28098847; PMCID: PMC6155788.
  19. Bhaskaran N, Shukla S, Srivastava JK, Gupta S. Chamomile: an anti-inflammatory agent inhibits inducible nitric oxide synthase expression by blocking RelA/p65 activity. Int J Mol Med. 2010 Dec;26(6):935-40. doi: 10.3892/ijmm_00000545. PMID: 21042790; PMCID: PMC2982259.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25