0
fr
US
WSMCA
39247230
Votre panier est vide.
Menu

Comment ne plus être fatigué(e) ? 7 astuces à connaître

Vous êtes toujours fatigué(e) et n’avez pas d’énergie ? Vous souffrez d’asthénie ! Mais ce n’est pas une fatalité, voici 7 astuces à connaître pour lutter contre la fatigue naturellement.

Femme fatiguée

Avoir une activité physique régulière et modérée

Ce sont des études financées par les agences spatiales qui nous ont permis de découvrir que la sédentarité et le manque d’activité physique bouleversent littéralement notre métabolisme (1).

En effet, chez les sujets de ces études, en bonne santé, on observe au bout de quelques jours seulement d’inactivité et de sédentarité des dérèglements métaboliques que l’on rencontre normalement chez les personnes diabétiques ou obèses.

En outre, l’activité physique (2) :

  • entraîne la production d’endorphines qui permettent d’être moins fatigué, moins stressé et plus apaisé;
  • génère une dépense calorique et une fatigue musculaire qui favorisent le sommeil… si l’activité est pratiquée de manière modérée, et surtout pas trop tard le soir !

De manière apparemment paradoxale, donc, l‘activité physique est bien un moyen naturel de lutter contre la fatigue, si vous la pratiquez essentiellement le matin.

Consommer du ginseng : la plante de la vitalité

Plante majeure de la médecine chinoise, le ginseng est LA plante de la vitalité. Considéré comme adaptogène, le ginseng contient des ginsénosides, des molécules qui sont reconnues pour contribuer à (3) :

  • lutter contre l’inflammation et le stress oxydatif ;
  • optimiser le fonctionnement cérébral ;
  • améliorer la microcirculation sanguine ;
  • stimuler le système immunitaire et optimiser la glycémie.

Il résulte de ces nombreux bienfaits que le ginseng est reconnu pour aider à combattre la fatigue et à entretenir la vitalité (misez par exemple sur Ginseng 30%).

Dans le même genre, notez également les vertus du chaga, ce gros champignon qui pousse sur les bouleaux. Ce fortifiant traditionnel des peuples sibériens est désormais disponibles en gélules (Organic Chaga Extract).

Consommer des fruits et légumes crus riches en vitamine C

On le sait depuis longtemps : la vitamine C contribue à réduire la fatigue (4). La vitamine C agit en effet comme protecteur de la dopamine et de la noradrénaline, qui agissent sur notre humeur et notre énergie.

La vitamine C a également une action dans la synthèse de la carnitine, une molécule qui joue un rôle important dans la production d’énergie.

La vitamine C, enfin, outre son action bénéfique sur le système immunitaire, joue un rôle dans la formation des globules rouges, qui transportent l’oxygène dans le sang. Or, une bonne oxygénation de nos organes est indispensable pour être en forme.

Pour lutter contre la fatigue, il est donc fortement recommandé de consommer des fruits et légumes frais et crus, en particulier s’ils sont riches en vitamine C, comme le chou rouge, le kiwi, l’acerola, etc. Misez également sur des compléments hautement biodisponibles (comme Liposomal Vitamin C).

Notez également que la vitamine B12 (cf. Methylcobalamine) est également une vitamine efficace contre la fatigue.

Améliorer la qualité de son sommeil

Cela paraît évident mais le sommeil est sans aucun doute l’une des clés pour lutter naturellement contre la fatigue.

Au-delà des fameuses 7 heures de sommeil dont tout le monde, ou presque, a besoin pour être en forme, c’est avant tout la qualité du sommeil qui est primordiale. Or, sur cet aspect, deux points sont importants :

  • la rapidité de l’endormissement ;
  • l’absence de réveils nocturnes.

Pour cela, plusieurs méthodes existent :

  • avoir une activité physique modérée dans la journée, idéalement le matin, favorise l’endormissement et l’absence de réveils nocturnes, grâce à la dopamine et aux endorphines mais aussi au besoin de récupération musculaire ;
  • avoir une activité sexuelle avant de s’endormir : un orgasme libère des endorphines qui favorisent un sentiment de bien-être et une fatigue saine mais aussi de l’ocytocine, qui aide également à lutter contre le stress ;
  • éviter les écrans dans les deux heures qui précèdent le sommeil, la lumière bleue perturbant l’horloge interne ;
  • prendre de la mélatonine, « hormone du sommeil », reconnue pour contribuer à réduire le temps d’endormissement (cf. Melatonin 1 mg) ;
  • certaines personnes se tournent également vers le L-Tryptophane, un acide aminé naturellement présent dans certaines céréales, qui est un précurseur de la mélatonine.

Miser sur la luminothérapie

On vient de l’évoquer avec les écrans et la lumière bleue, mais notre fatigue en journée, ainsi que la qualité de notre sommeil, sont également très dépendants de la lumière.

Mammifères vivant en extérieur à l’origine, les Humains sont conçus pour recevoir de la lumière bleue de l’aube le matin et de la lumière jaune et chaude du crépuscule le soir. Des recherches récentes ont découvert en effet que notre horloge interne est directement impactée par cette exposition à des températures de lumière différentes à différents moments de la journée.

La luminothérapie peut donc constituer un excellent remède naturel contre la fatigue et pour favoriser un sommeil de qualité. D’ailleurs, de nombreux médecins chronobiologistes et de nombreuses cliniques du sommeil misent aujourd’hui sur de la luminothérapie pour accompagner les personnes souffrant de troubles du sommeil et d’asthénie, chronique ou passagère (5).

Se tourner vers la phytothérapie

Évidemment, depuis la nuit des temps l’être humain utilise également les plantes, soit pour lutter contre un gros coup de fatigue, soit pour favoriser un sommeil de qualité.

Valériane (6), passiflore (7), pavot (8) : ces plantes médicinales riches en ingrédients actifs (acide valérénique pour la première, alcaloïdes pour les autres…) sont de véritables remèdes de grand-mère contre la fatigue. Vous pouvez d’ailleurs retrouver plusieurs plantes relaxantes de ce type dans des formules synergiques (comme Advanced Sleep Formula ou les bonbons pour dormir Sleep Gummies).

Prendre soin de sa santé mentale

Enfin, la dépression et l’anxiété sont deux troubles mentaux qui pèsent lourdement non seulement sur l’énergie que l’on ressent dans la journée, donc la fatigue, mais aussi sur la qualité du sommeil, ce qui entraîne un cercle vicieux.

Et finalement, cela tombe bien, car le sport, le sexe, une alimentation saine et équilibrée riche en fruits et légumes crus, la luminothérapie ainsi que les plantes médicinales peuvent également se révéler d’excellents remèdes pour la santé mentale. Et donc, indirectement, pour la fatigue !

Si toutefois toutes les astuces pour ne plus être fatigué(e) ne fonctionnaient pas ou si vous pensez avoir des troubles de l’humeur, pensez à consulter un professionnel de santé pour poser un diagnostic et en savoir plus.

En résumé, il n’y a pas de remède miracle pour ne plus être fatigué. La clé est avant tout d’avoir une alimentation saine, de bien dormir et de bouger. Mais heureusement, de temps en temps, certaines vitamines, plantes et autres substances naturelles peuvent aider !

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. https://lejournal.cnrs.fr/articles/peut-contrer-les-mefaits-de-la-sedentarite
  2. WARBURTON, Darren ER, NICOL, Crystal Whitney, et BREDIN, Shannon SD. Health benefits of physical activity: the evidence. Cmaj, 2006, vol. 174, no 6, p. 801-809.
  3. ARRING, Noël M., MILLSTINE, Denise, MARKS, Lisa A., et al.Ginseng as a treatment for fatigue: a systematic review. The Journal of Alternative and Complementary Medicine, 2018, vol. 24, no 7, p. 624-633.
  4. CHERASKIN, E. Vitamin C and fatigue. Journal of Orthomolecular Medicine, 1994, vol. 9, p. 39-39.
  5. VAN MAANEN, Annette, MEIJER, Anne Marie, VAN DER HEIJDEN, Kristiaan B., et al.The effects of light therapy on sleep problems: a systematic review and meta-analysis. Sleep medicine reviews, 2016, vol. 29, p. 52-62.
  6. LEATHWOOD, Peter D., CHAUFFARD, Françoise, HECK, Eva, et al.Aqueous extract of valerian root (Valeriana officinalis L.) improves sleep quality in man. Pharmacology Biochemistry and Behavior, 1982, vol. 17, no 1, p. 65-71.
  7. GUERRERO, Fructuoso Ayala et MEDINA, Graciela Mexicano. Effect of a medicinal plant (Passiflora incarnata L) on sleep. Sleep Science, 2017, vol. 10, no 3, p. 96.
  8. MEMELINK, Johan. Putting the opium in poppy to sleep. Nature biotechnology, 2004, vol. 22, no 12, p. 1526-1527.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25