0
fr
US
X
× SuperSmart S'informer par question de santé Nouveaux articles Articles populaires Visiter notre boutique Mon compte Smart Prescription Blog Programme de fidélisation Langue: Français
Immunité Listes

10 mesures pour ne pas tomber malade cet hiver

Le rhume, la grippe ou la gastro-entérite ne sont pas des fatalités ! On peut minimiser le risque en suivant à la lettre des conseils simples et efficaces.
Rédaction Supersmart.
2019-12-20Commentaires (0)

Les affections de l’hiver peuvent empoisonner notre saison et celles de nos proches. Grippe, rhinopharyngite, gastro-entérite, angine… Toutes ces pathologies qui sont au minimum très gênantes peuvent parfois s’aggraver et faire courir des risques importants. Le tour complet des recommandations pour limiter les tracas de santé hivernaux. 

On laisse la bise de côté… 

… et on abandonne le serrage de main aussi. L’idéal reste de dire bonjour en évitant une approche physique ! Le contact avec les gens malades est la première chose à éviter, d’autant que ceux-ci ne sont pas toujours conscients d’être contagieux ! Donc, quitte à vexer, évitez la bise. 

Par ailleurs et pour limiter encore davantage la contagion, veillez à une hygiène irréprochable. Lavez-vous soigneusement les mains plusieurs fois par jour, car celles-ci sont régulièrement en contact avec des surfaces pouvant être contaminées, à commencer par de simples poignées de porte. Sans oublier la barre du métro, les rampes d’escalier, les comptoirs, les menus au restaurant, les distributeurs automatiques… tous les équipements communs, concrètement ! En outre, il est essentiel aussi de nettoyer régulièrement son nez. La muqueuse nasale est l’une des premières barrières aux agents pathogènes respiratoires. On n’hésite pas à nettoyer ses narines avec un spray dédié, à l’eau de mer par exemple, chaque jour. 

On boit des litres de tisane gingembre/citron/miel

Et si on se sent l’âme un peu plus aventurière, on y ajoute quelques clous de girofle, du poivre et même un peu de curcuma. Un mélange qui a fait ses preuves dans la prévention des petites infections de la saison froide et qui a l’avantage d’être plutôt délicieux (si l’on a la main légère sur l’amer clou de girofle). Des effets antiseptiques et adoucissants qui sont utilisés depuis des lustres pour éviter les rhumes. Râpez quelques centimètres de racine de gingembre, pressez un citron et ajoutez une cuillère à soupe de miel pour une journée de tisane. 

Les infusions à base de thym ont aussi des vertus préventives et dépuratives. L’échinacée de son côté agit sur le rhume et les états grippaux (1). 

On fait le plein de nutriments anti-rhume

Et cela passe essentiellement par une alimentation équilibrée et variée. L’hiver nous offre une palette plutôt riche de fruits et de légumes. Notamment riches en vitamine C, qui limite le risque d’attraper un rhume qui en diminue la durée si vous l’avez déjà attrapé (2). On mise donc sur tous les agrumes (orange, citron, pamplemousse, clémentine…), les kiwis, les choux (chou-fleur, brocolis, chou de Bruxelles…) De manière plus générale, une alimentation équilibrée doit apporter suffisamment de nutriments pour renforcer le système immunitaire. Les oméga-3 sont particulièrement recommandés en ce sens : on se tourne donc volontiers vers les poissons gras (saumon, thon, sardine, maquereau…). 

Par ailleurs, on n’oublie pas de s’hydrater : bouillons maison, thé, tisane… peuvent s’ajouter à l’eau pour maintenir un bon fonctionnement de l’organisme. 

On soigne son sommeil 

Dormir suffisamment, et d’un sommeil de qualité, est l’un des éléments primordiaux pour limiter le risque de rhume ! En plus des effets positifs bien connus du sommeil réparateur sur les défenses immunitaires, des chercheurs ont montré un effet spécifique sur la rhinopharyngite (3). En dormant moins de 5 heures par nuit, le risque d’attraper un rhume est multiplié par 4 ! 

Vous avez l’embarras du choix pour améliorer votre sommeil : relaxation, méditation, tisanes (verveine, tilleul, camomille…), mélatonine… Identifiez ce qui vous convient le mieux et protégez vous des mauvais rhumes de l’hiver en sombrant plus facilement dans les bras de Morphée. 

On reste raisonnable côté chauffage

Il est tentant de monter le chauffage lorsque les températures baissent à l’extérieur. Toutefois, une chaleur excessive dans une pièce augmente le risque de prolifération des microbes. Par ailleurs, le corps se refroidit naturellement pour la nuit afin de favoriser les mécanismes réparateurs de l’organisme. Une température excessive amoindrit cette activité, et en outre assèche les muqueuses, favorisant le terrain pour les bactéries et autres virus. 

Par conséquent, assurez-vous que la température de votre domicile ne dépasse pas les 19 degrés. Vous pouvez aussi utiliser des humidificateurs d’air si l’atmosphère est trop sèche. 

On se vaccine contre la grippe

Avant l’hiver, il est recommandé de se vacciner contre la grippe. Celle-ci vous protège et protège aussi vos proches, parmi lesquels les personnes les plus fragiles. En effet, si la grippe est la plupart du temps très douloureuse et inconfortable, elle peut aussi entraîner des complications graves. 

Le vaccin contre la grippe change chaque année, car il doit s’adapter aux souches du virus Influenza qui mutent selon le même rythme. Il est sans danger, et protège contre les principales souches identifiées pour la saison. Les personnes les plus à risques sont les seniors de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les personnes obèses ou encore atteintes d’une maladie chronique... N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. 

On opte pour les compléments alimentaires de l’hiver

Des compléments alimentaires peuvent booster vos défenses immunitaires et limiter le risque de petits maux tristement habituels à cette saison. L’andrographis est une plante reconnue pour ses effets bénéfiques sur les petites infections respiratoires (4). Les probiotiques vous permettront de renforcer votre microbiote intestinal, cet écosystème de milliers de bactéries bénéfiques à l’organisme. Cet écosystème, lorsqu’il fonctionne bien, est un formidable promoteur de l’immunité : une cure de probiotiques exercera une protection réelle contre les bactéries pathogènes. 

Enfin, une cure de zinc réduit de manière significative la durée d’un rhume. Il a même une action préventive : des études ont montré qu’en prenant du zinc, on limitait le risque d’attraper un rhume (5). Pour optimiser ses effets, choisissez la forme qui garantit la biodisponibilité maximale : L OptiZinc

On fait confiance aux abeilles

Si l’on connaît le rôle pollinisateur essentiel des abeilles, on se penche ici sur leur production et ses bienfaits sur la santé en hiver. En plus de sa douceur pour la gorge, le miel présente une action antiseptique puissante, et peut être consommé régulièrement dès les premières fraicheurs. Si vous n’aimez pas les miels trop puissants (sapin, châtaigner...), tournez-vous vers les miels d’acacia ou de lavande, plus doux, ou carrément vers les miels de printemps et leur texture si onctueuse. Privilégiez aussi les miels extraits à froid, qui conservent leurs qualités intactes. 

La gelée royale, ou “lait des abeilles”, est premièrement destinée à nourrir les larves d’abeilles ainsi que la reine de la ruche. C’est une substance très riche nutritivement, qui renforce le système immunitaire et par conséquent les défenses de l’organisme face aux pathogènes de l’hiver. Une cure d'Organic Royal Jelly  juste avant l’hiver est recommandée. 

La propolis enfin est un produit des abeilles issu initialement de la sève des arbres. Elle montre des effets antiseptiques et immunostimulants particulièrement intéressants pour lutter contre rhume, grippe, bronchite…(6) On conseille aussi une cure dès les premiers frimas ! Pour maximiser ses bienfaits, choisissez les meilleurs variétés : la propolis verte du Brésil, normalisée en artepilline C, ou la propolis rouge, la plus rare et la plus sauvage.

On traque les nids à microbes de la maison

Le domicile est l’un des principaux vecteurs des germes de l’hiver… Le bon sens nous indique de ne pas partager de brosse à dents, de couverts ou de verre, par exemple. Ce que l’on sait moins, c’est que le téléphone (fixe ou portable), les télécommandes, les interrupteurs sont entre autres de formidables réservoirs de microbes, par exemple. Il est important de les désinfecter de temps à autres. De même que les peluches, les torchons, les écharpes et même les plaids : il faut bien les laver régulièrement. 

Enfin, il est fortement conseillé d’aérer chaque jour le domicile, au moins dix minutes, afin de limiter une prolifération supplémentaire des agents pathogènes qui pourraient s’y trouver. 

On fait du sport

L’activité physique pratiquée régulièrement renforce les défenses naturelles et diminue très nettement le risque d’attraper un rhume. Et par ailleurs si on l’attrape, ses symptômes sont moins sévères (7). Attention, le sport trop intensif peut avoir l’effet inverse et rendre plus vulnérable face aux virus. Une activité modérée est donc recommandée, d’autant plus qu’elle présente de nombreux autres bienfaits : un sommeil amélioré, moins de stress, et globalement une bonne forme ! 

Conclusion 

En suivant ces recommandations, vous mettez toutes les chances de votre côté pour limiter le risque d’attraper un rhume ou une des autres affections classiques de l’hiver. De quoi passer une saison apaisée ! 

Références scientifiques

  1. Hudson, James. (2010). The multiple actions of the phytomedicine Echinacea in the treatment of colds and flu. Journal of Medicinal Plants Research December Special Review. 425. 2746-2752.
  2. Anderson TW, Beaton GH, Corey P, Spero L. Winter illness and vitamin C: the effect of relatively low doses. Can Med Assoc J. 1975;112(7):823–826.
  3. Aric A. Prather, Denise Janicki-Deverts, Martica H. Hall, Sheldon Cohen, Behaviorally Assessed Sleep and Susceptibility to the Common Cold, Sleep, Volume 38, Issue 9, September 2015, Pages 1353–1359. 
  4. J. Melchior, S. Palm, G. Wikman, Controlled clinical study of standardized Andrographis paniculata extract in common cold — a pilot trial, Phytomedicine, Volume 3, Issue 4, 1997, Pages 315-318. 
  5. Singh M, Das RR. Zinc for the common cold. Cochrane Database Syst Rev. 2011, Feb 16;(2).
  6. J.M. Sforcin, Propolis and the immune system: a review, Journal of Ethnopharmacology, Volume 113, Issue 1, 2007, Pages 1-14.
  7. Nieman DC, Henson DA, Austin MD, Sha W. Upper respiratory tract infection is reduced in physically fit and active adults. Br J Sports Med. 2011, Sep;45(12):987-92.
Vous avez aimé, partagez Pinterest

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.
Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis
Notre sélection d'articles
Aliments riches en vitamines qui renforcent le système immunitaire
Les 5 meilleures vitamines pour le système immunitaire

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a établi la liste des vitamines qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire. Découvrez ces 5 vitamines à l'efficacité indéniable, et les aliments dans lesquels les trouver.

Couple énergique à vélo dans la forêt en automne
Les 3 meilleurs minéraux pour le système immunitaire

Connaissez-vous les 3 minéraux qui participent au fonctionnement normal du système immunitaire, selon l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) ? Découvrez leur manière de fonctionner et quels aliments consommer pour en bénéficier.

Femme blonde fatiguée en train de manger
Manque d’énergie : que manger en cas de fatigue permanente ?

Vous vous sentez perpétuellement fatigué(e) et dénué(e) d'énergie ? Voici une liste d'aliments anti-fatigue pour vous aider à retrouver votre vitalité.

Rondelles d'orange, de pamplemousse et de citron riches en vitamine C
Top 10 des aliments riches en vitamine C

C’est la star des vitamines : la vitamine C, alias l'acide ascorbique. Voici 10 aliments parmi les plus riches en vitamine C, et la meilleure manière de profiter de leurs bienfaits.

Foie, beurre et carottes riches en vitamine A et bêta-catotènes
Vision, immunité... Quelles sont les sources de vitamine A ?

Parmi les vitamines essentielles au bon fonctionnement de l’organisme, la vitamine A figure en bonne position. Voici nos recommandations pour éviter d’en manquer.

Une cuiller de colostrum en poudre sur fond rose
Immunité : retrouvez les bienfaits du colostrum, le premier lait maternel

Pendant 1 à 2 jours, le nouveau-né a généralement l'occasion de boire du colostrum, un premier lait maternel hyper immunostimulant. Comment peut-on retrouver, à l'âge adulte, les bienfaits de ce composé exceptionnel ?

Ces produits devraient vous intéresser

AHCC 500 mgAHCC 500 mg

Un complément d'AHCC de référence

$83.00
+
Nouveau
Organic MycoComplexOrganic MycoComplex

Le super-complexe de 7 champignons médicinaux – Shiitaké, Chaga, Reishi, Maitaké, Cordyceps, Polypore et Agaric

$38.00
+
Green Propolis 400 mgGreen Propolis 400 mg

Une substance naturelle d’une incroyable richesse biologique

$47.00
+
Bacillus subtilisBacillus subtilis

Une souche de bactérie probiotique à la capacité immunostimulante confirmée

$16.00
+
Defense Mix 75 mgDefense Mix 75 mg

Le meilleur cocktail d’huiles essentielles pour l'organisme

$22.00
+
Organic Royal jelly 4 % 10-HDAOrganic Royal jelly 4 % 10-HDA

Un trésor naturel de vitalité 100 % bio

$27.00
+
Neem Extract 500 mgNeem Extract 500 mg

Un antiseptique naturel et puissant utilisé depuis des siècles dans la médecine ayurvédique

$20.00
+
PP 40PP 40

Un extrait précieux et unique de Pao pereira (Poirier du Brésil)

$73.00
+
© 1997-2020 Fondation pour le Libre Choix. Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2020 Fondation pour le Libre Choix. Tous droits de reproduction réservés
Nortonx
secure
Black Friday -10%
10%
10 % sur tout le catalogue
avec le code BLACKF20
Pour en profiter il vous reste
0 0 0 0 0 0 0 0
Warning
ok