0
fr
US
WSMCA
39574192
Votre panier est vide.
Menu

Le régime dissocié : principes, bienfaits et conseils pratiques

Le régime dissocié séduit un grand nombre de personnes. Basé sur des combinaisons d’aliments interdites, il permettrait de maigrir rapidement et durablement. Le point sur ce régime, et nos conseils pour le pratiquer en toute sécurité.

Repas, haltères et mètre de mesure du poids

Régime dissocié : histoire et grands principes

On retrouve les principes du régime dissocié dans l’ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne. C’est au début du 20e siècle que les américains s’emparent du sujet. Le Dr Hay en formalise les règles principales, avant que le Dr Shelton n'en propose une vision plus poussée dans un ouvrage paru en 1951 (1).

Le régime dissocié repose sur deux grands principes :

  • les aliments ne sont pas tous assimilés par l’organisme à la même vitesse : combiner ces aliments compliquerait donc le processus de digestion ; 
  • les aliments sont digérés à l'aide d'enzymes gastriques : celles-ci ont besoin d’un milieu au pH spécifique pour fonctionner de façon optimale. Combiner des aliments qui n’ont pas le même effet sur l’acidité du milieu rendrait plus difficile leur assimilation.

Les bienfaits du régime dissocié

Pratiquer le régime dissocié permettrait donc d’optimiser la digestion, et d’en limiter les manifestations désagréables. Cela diminuerait aussi la putréfaction néfaste des aliments dans l’estomac. En réduisant les efforts dédiés à la digestion, l’organisme pourrait par ailleurs accorder davantage de temps aux autres fonctions naturelles.

Selon ses promoteurs, le régime dissocié permettrait aussi de perdre du poids rapidement, avec un sentiment de légèreté marqué et un gain d’énergie non négligeable (2).

Enfin, ce régime permettrait d'éviter les mauvaises combinaisons d’aliments, qui libéreraient des toxines dans l’organisme et pourraient être à l'origine de pathologies. Selon cette théorie, plusieurs troubles pourraient être évités en suivant les principes des Dr Hay et Shelton.

Le régime dissocié en pratique

Comment mettre en œuvre le régime dissocié au quotidien ? Il convient de respecter plusieurs principes socles :

  • Ne pas combiner des glucides et des protéines animales au cours du même repas. En effet la digestion des protéines rend celles des féculents beaucoup plus compliquée. Cela signifie notamment renoncer à certaines pratiques bien ancrées dans le mode de vie occidental. Adieu, jambon coquillettes et saucisse purée !
  • Consommer les fruits uniquement l’estomac vide, et surtout pas en fin de repas. La digestion de leurs sucres rapides se voit dégradée si l’organisme a déjà mobilisé ses ressources pour digérer d’autres éléments comme des protéines.
  • Ne pas consommer de féculents avec des aliments qui acidifient le milieu, comme les produits laitiers, les condiments, les épinards, les agrumes... En effet, la salive joue un rôle essentiel dans la digestion des glucides complexes, comme les pâtes, le riz ou les pommes de terre. Et cette digestion est seulement optimale dans un milieu au pH neutre.
  • Les produits laitiers doivent être consommés seuls, ou éventuellement avec des fruits et des légumes. Cela exclut d’office l’association pain et fromage.
  • Prendre le temps de bien digérer entre chaque repas. On parle notamment de laisser passer au moins quatre heures après un repas de protéines, et au moins sept heures après un repas particulièrement gras.

Ces principes peuvent être appliqués au quotidien, en réservant un type d'aliment par repas, par exemple. Certains préconisent même de durcir ces règles, en réservant un type d'aliment par jour de la semaine.

Journée type avec 3 repas possibles

  • au petit déjeuner: des fruits ;
  • au déjeuner: des céréales (féculents, légumes secs) ;
  • au dîner: de la viande ou du poisson, et des légumes.

Dans quels cas pratiquer l'alimentation dissociée ?

Plusieurs situations peuvent vous encourager à vouloir suivre momentanément un régime dissocié.

En cas de grosse fatigue

Ce régime peut vous donner un coup de fouet en dispersant moins d'énergie dans le processus de digestion.

Au cas où votre baisse de vitalité serait due à une carence nutritionnelle, vous pouvez aussi vous tourner vers un complément multivitaminé, comme Daily 1. Notez que ce complexe de vitamines, de minéraux et de composés antioxydants est disponible sous la forme de gélules à libération prolongée : une prise par jour suffit pour profiter de ses bienfaits tout au long de la journée.

Pour les sportifs

Le régime dissocié scandinave est souvent cité. Il consiste à réduire fortement les glucides et à augmenter les protéines et les lipides plusieurs jours avant une épreuve d’endurance. Puis, trois jours avant cette épreuve, à inverser complètement la tendance. Cette pratique permettrait d’optimiser le taux de glycogène dans l’organisme, ce sucre étant directement utilisable pendant l’effort (3).

Ami(e)s sportifs et sportives, nous vous invitons également à vous pencher sur les caractéristiques des compléments Cordyceps Cs-4, D-ribose ou Rhodiola rosea. Riches en actifs naturels, ces suppléments nutritionnels sont idéaux pour tous ceux qui exercent une activité physique.

Pour une cure « détox »

Certaines personnes, par ailleurs, louent les vertus « détox » de ce mode d'alimentation. Le régime dissocié, en effet, diminuerait le phénomène de fermentation des aliments, qui est agressif pour la muqueuse intestinale et pour le microbiote.

N'hésitez pas à combiner diète dissociée et compléments, comme Cruciferous Detox Formula, afin de bénéficier de tous les effets potentiellement détoxifiants des glucosinolates.

Les précautions à prendre avec ce type de régime

Le régime dissocié peut être tentant, car il est relativement simple à suivre si l’on parvient à bien compartimenter ses repas et ses journées. Par ailleurs, la perte de poids rapide est un argument convaincant.

Toutefois il convient d’aborder cette pratique avec recul et bon sens. Il est déconseillé de suivre ce régime sur le long terme. Il est en effet trop peu équilibré pour être adapté à l’organisme au-delà d’une semaine. Il est en outre difficile à suivre socialement car très monotone, qu’il s’agisse d’un repas convivial, de la cantine ou du restaurant. Enfin, les preuves scientifiques manquent pour asseoir la crédibilité du régime dissocié. 

En conclusion, si vous décidez de suivre un régime de ce type, soyez attentifs aux signaux que vous envoie votre corps. Il est important de suivre un régime varié et de rester à l’écoute de vos sensations. Nos compléments, par ailleurs, sont là pour vous aider à assurer votre équilibre nutritionnel au quotidien ! 

Références scientifiques

  1. Shelton, Herbert M. Les combinaisons alimentaires et votre santé. La nouvelle hygiène, 1951.
  2. Golay, A & Allaz, Anne & Ybarra, Juan & Bianchi, P & Saraiva, S & Mensi, N & Gomis, Ramon & Tonnac, N. (2000). Similar weight loss with low-energy food combining or balanced diets. International journal of obesity and related metabolic disorders : journal of the International Association for the Study of Obesity. 492-6. 10.1038/sj.ijo.0801185.
  3. De Mondenard, J.-P. Mise à jour sur l'alimentation du sportif. Culture technique, 1985.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25