0
fr
US
WSMCA
39438784
Votre panier est vide.
Menu

5 astuces naturelles en cas d'endométriose

L’endométriose est une maladie chronique qui concerne un grand nombre de femmes. Voici quelques solutions naturelles pour vous aider à la vivre mieux.

Femme qui souffre puis se lève et est soulagée

L'endométriose : c'est quoi ?

On estime qu'1 femme sur 10 souffre d'endométriose. Comment se manifeste cette pathologie ?

Chaque mois, sous l’effet des hormones, l’endomètre (le tissu qui tapisse l'utérus) s'épaissit afin de préparer une éventuelle grossesse. Chez les personnes atteintes d’endométriose, cette muqueuse se diffuse dans la sphère uro-génitale, ce qui entraîne des douleurs intenses et chroniques, et peut être à l’origine d’une infertilité.

Vous pensez souffrir de ce mal ? Commencez par joindre un professionnel de santé. Des solutions naturelles, par ailleurs, peuvent vous aider à soulager les douleurs.

Adaptez votre alimentation pour lutter contre l'endométriose

Une alimentation adaptée permet non seulement de réduire les symptômes liés à la maladie, mais aurait également pour conséquence de limiter le risque de la voir apparaître (1-2).

Les études ont notamment montré qu’il fallait favoriser :

  • les oméga-3, ces acides gras insaturés que l’on retrouve dans les poissons gras, les graines de lin, l’huile de colza... (ou en quantité optimale dans un supplément naturel comme Super Omega 3)
  • les fruits frais et les légumes verts.

Ces mêmes études encouragent à limiter la consommation :

  • de viande rouge ;
  • de jambon ;
  • d'oméga-6, ces autres acides gras que l’on peut trouver dans les huiles végétales, hors colza et olives.

En bref, privilégiez le poisson, les fruits et légumes, et une alimentation équilibrée en règle générale. Et écoutez les signaux que vous envoie votre corps : des aliments auront un effet sur certaines femmes et pas sur d’autres. En cas de doute, supprimez un aliment de votre quotidien afin d’estimer son effet sur l’endométriose.

Faites confiance aux plantes

La phytothérapie constitue toujours une solution intéressante pour l’organisme. Reste à choisir les bonnes plantes... En cas d'endométriose, vos précieuses alliées seront les plantes dotées de composés rééquilibrants (3). L’inflammation de l’endomètre est en effet l’une des caractéristiques principales de la maladie. C'est elle qui est à l’origine des douleurs.

Plusieurs plantes permettent de rééquilibrer l'organisme : le gingembre (augmentez vos apports en toute sécurité avec un complément comme Super Gingerols), la viorne, l’armoise japonaise, l’alchémille, l’ail... Attention, évitez le gingembre et l'ail pendant les règles : ces derniers ont également pour faculté de fluidifier le sang.

Face aux lésions endométriales, optez pour des traitements alternatifs

La science l’a montré : les médecines et techniques douces diverses peuvent vous accompagner dans la gestion de la maladie. L’acupuncture permettrait par exemple de réduire la douleur de façon significative (4).

La méditation pleine conscience améliore elle aussi les symptômes de l’endométriose et le bien-être des patientes en général (5). La pratique du yoga diminue aussi les niveaux de douleur ressentis (6). Sans remplacer les traitements médicaux, ces pratiques constituent un complément non négligeable pour le bien-être.

Découvrez les effets apaisants de la mélatonine

La mélatonine peut aider les femmes sujettes à des douleurs utérines (7).

Les études montrent également que la prise de mélatonine aide à améliorer le sommeil des patientes atteintes d’endométriose. La fatigue chronique qu’elles peuvent ressentir s’en voit ainsi diminuée. Ce double effet s'avère donc très intéressant !

Les antioxydants face à l’endométriose

Le stress oxydant semble être un facteur clé dans l’endométriose sous sa forme sévère. Quand il s'agit de limiter les effets des radicaux libres, des molécules ont fait leurs preuves :

  • le resvératrol (disponible dans Resveratrol Synergy) et l’EGCG (misez sur Sunphenon® EGCg), des épigallocatéchines issues du thé, ont également été étudiées (9) : leur pouvoir antioxydant s'avère très efficace ;
  • l’écorce de pin maritime (que l’on trouve souvent sous le nom de pycnogénol, d'où le complément Pycnogenol) produit également de bons effets (10).

En conclusion, l’endométriose n’est pas une fatalité. En plus des médicaments, des solutions naturelles existent pour la rendre moins pesante. Une alimentation choisie, une supplémentation ajustée et davantage de sérénité : de quoi mieux vivre l’endométriose au quotidien.

Références scientifiques

  1. F. Parazzini, F. Chiaffarino, M. Surace, L. Chatenoud, S. Cipriani, V. Chiantera, G. Benzi, L. Fedele, Selected food intake and risk of endometriosis, Human Reproduction, Volume 19, Issue 8, August 2004, Pages 1755–1759.
  2. Khanaki K, Nouri M, Ardekani AM, Ghassemzadeh A, Shahnazi V, Sadeghi MR, Darabi M, Mehdizadeh A, Dolatkhah H, Saremi A, Imani AR, Rahimipour A. Evaluation of the relationship between endometriosis and omega-3 and omega-6 polyunsaturated fatty acids. Iran Biomed J. 2012;16(1):38-43.
  3. Della Corte, Luigi & Noventa, Marco & Ciebiera, Michał & Magliarditi, Maria & Sleiman, Zaki & Karaman, Erbil & Catena, Ursula & Salvaggio, Calogero & Falzone, Giovanni & Garzon, Simone. (2019). Phytotherapy in endometriosis: an up-to-date review. Journal of Complementary and Integrative Medicine.
  4. Xu Y, Zhao W, Li T, Zhao Y, Bu H, Song S. Effects of acupuncture for the treatment of endometriosis-related pain: A systematic review and meta-analysis. PLoS One. 2017;12(10):e0186616. Published 2017 Oct 27.
  5. Mette Kold, Tia Hansen, Hanne Vedsted-Hansen & Axel Forman (2012) Mindfulness-based psychological intervention for coping with pain in endometriosis, Nordic Psychology, 64:1, 2-16.
  6. Andrea Vasconcelos Gonçalves, Nelson Filice Barros, and Luis Bahamondes.The Journal of Alternative and Complementary Medicine.Jan 2017.45-52.
  7. Schwertner, André & Santos, Claudia & Costa, Gislene & Deitos, Alicia & Souza, Andressa & Souza, Izabel & Torres, Iraci & Cunha Filho, Joao & Caumo, Wolnei. (2013). Efficacy of melatonin in the treatment of endometriosis: A phase II, randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Pain. 154.
  8. A.G. Ricci, C.N. Olivares, M.A. Bilotas, J.I. Bastón, J.J. Singla, G.F. Meresman, R.I. Barañao, Natural therapies assessment for the treatment of endometriosis, Human Reproduction, Volume 28, Issue 1, January 2013, Pages 178–188.
  9. Kohama, Takafumi, Kotaro Herai and Masaki Inoue. “Effect of French maritime pine bark extract on endometriosis as compared with leuprorelin acetate.” The Journal of reproductive medicine 52 8 (2007): 703-8.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25