0
fr
US
WSMCA
36091827
Votre panier est vide.
Menu
Homme souffrant d’acouphènes

Ginkgo biloba contre les acouphènes : ça marche ?

Alors qu’il n’existe aucun médicament pour traiter ces troubles mineurs mais gênants de l’audition, certaines études avancent que le Ginkgo biloba serait efficace contre les acouphènes. Qu’en est-il vraiment ?

Les acouphènes : ces troubles sans gravité de l’audition

Les acouphènes sont des troubles de l’audition sans gravité qui affectent 10 % à 15 % de la population mondiale. Les hommes sont globalement plus touchés que les femmes par ce symptôme (1-2).

Les acouphènes se manifestent par des sifflements, des bourdonnements, des grincements, des chuintements ou tout autre bruit parasite gênant mais, surtout, non causé par un bruit extérieur. C’est ce qu’on appelle des acouphènes subjectifs.

Il existe en effet une autre forme, plus rare, d’acouphènes : les acouphènes objectifs, qui consistent à entendre le flux sanguin des artères proches de l’oreille.

Les acouphènes sont provoqués par une activité neuronale anormale dans le cortex auditif. On les compare souvent aux sensations de « membres fantômes » ressenties par les personnes ayant perdu un membre.

Ce « son fantôme » est ainsi provoqué par une perturbation des voies auditives : bouchon de cérumen, traumatisme acoustique (lié à une exposition prolongée à des sons trop forts), presbyacousie liée au vieillissement, migraines, déficit circulatoire, trouble de l’oreille interne, certains médicaments ou encore maladie de Ménière.

À l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement efficace dont les effets secondaires sont moindres que les bienfaits pour traiter les acouphènes.

Le Ginkgo biloba au secours de la santé auditive

Si le Ginkgo biloba est désormais largement reconnu pour ses bienfaits sur les fonctions cognitives, en particulier chez les personnes âgées, il apparaît qu’il présente également des bienfaits pour la santé auditive.

En effet, l’extrait de Ginkgo biloba est riche en polyphénols, en nombreux flavonoïdes antioxydants (dérivés des catéchines, procyanidines, etc.) mais aussi en terpéno-lactones (ginkgolides A, B et C ; bilobalides) dotés de propriétés anticoagulantes (3).

L’ensemble des principes actifs du Ginkgo biloba fluidifient ainsi le sang, protègent la paroi des vaisseaux sanguins et augmentent le tonus des veines (effet veinotonique). De ce fait, l’extrait de Ginkgo biloba contribue à une microcirculation sanguine normale, associée aux performances et à la réactivité du cerveau, et à la santé auditive et oculaire (4-5), par une bonne irrigation de ces organes fragiles.

Le ginkgo et ses bienfaits contre les acouphènes

Traditionnellement utilisé pour traiter les acouphènes, le Ginkgo biloba a fait l’objet de nombreuses études pour vérifier son efficacité dans le traitement de ces troubles auditifs.

Ginkgo biloba, acouphènes, oreille interne et microcirculation

Même si les mécanismes d’action du Ginkgo biloba contre les acouphènes ne sont pas encore bien connus, on suppose que c’est grâce à ses bienfaits sur la microcirculation sanguine qu’il serait efficace.

Sa richesse en flavonoïdes et en polyphénols mais surtout en terpéno-lactones favoriserait l’irrigation sanguine de l’oreille interne et la préserverait du stress oxydatif. Dès lors, elle subirait moins de dommages notamment liés au vieillissement, ce qui préserverait la durée de vie de ses cellules (6-7).

Toutefois, ces bienfaits font encore l’objet de discussions dans la communauté scientifique : certaines méta-analyses concluent au contraire au manque de preuves de l’efficacité du Ginkgo biloba dans le traitement des acouphènes tandis que d’autres avancent que l’extrait de feuilles de l’arbre aux mille écus est un traitement efficace (8-9).

De son côté cependant, l’Organisation mondiale de la santé reconnaît comme « cliniquement prouvé » l’usage des extraits de feuille de ginkgo dans « le traitement symptomatique des déficits cérébraux légers à modérés liés à la démence sénile : pertes de mémoire, troubles de la concentration, dépression, vertiges, acouphènes ou maux de tête sans autre cause connue que le vieillissement ».

Ginkgo biloba et acouphènes : posologie

Des études qui ont démontré des bienfaits du Ginkgo biloba sur les acouphènes avancent une posologie de 120 mg à 160 mg par jour d’un extrait normalisé à 24 % ou 25 % de glucoflavonoïdes et à 6 % de terpéno-lactones (comme le complément Ginkgo Biloba ) pendant au moins 6 semaines.

À noter également que certaines formules synergiques contiennent non seulement de l’extrait de Ginkgo biloba mais aussi de la vitamine B3, du zinc, du magnésium ou encore des antioxydants, afin de maximiser la protection de l’oreille interne contre le vieillissement (citons par exemple OptiHear et Hear Loss Formula).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. BAGULEY, David, MCFERRAN, Don, et HALL, Deborah. Tinnitus. The Lancet, 2013, vol. 382, no 9904, p. 1600-1607.
  2. https://www.ameli.fr/loire/assure/sante/themes/acouphenes/definition-causes-consequences-acouphenes
  3. JUNG, F., MROWIETZ, C., KIESEWETTER, H., et al.Effect of Ginkgo biloba on fluidity of blood and peripheral microcirculation in volunteers. Arzneimittel-Forschung, 1990, vol. 40, no 5, p. 589-593.
  4. SI, Xia, YU, Zhiying, REN, Xiaolei, et al.Efficacy and safety of standardized Ginkgo biloba L. leaves extract as an adjuvant therapy for sudden sensorineural hearing loss: a systematic review and meta-analysis. Journal of Ethnopharmacology, 2022, vol. 282, p. 114587.
  5. EVANS, Jennifer R. et COCHRANE EYES AND VISION GROUP. Ginkgo biloba extract for age‐related macular degeneration. Cochrane Database of Systematic Reviews, 1996, vol. 2013, no
  6. ERNST, E. et STEVINSON, C. Ginkgo biloba for tinnitus: a review. Clinical Otolaryngology & Allied Sciences, 1999, vol. 24, no 3, p. 164-167.
  7. MAHMOUDIAN-SANI, Mohammad Reza, HASHEMZADEH-CHALESHTORI, Morteza, ASADI-SAMANI, Majid, et al.Ginkgo biloba in the treatment of tinnitus: An updated literature review. The international tinnitus journal, 2017, vol. 21, no 1, p. 58-62.
  8. HILTON, Malcolm P., ZIMMERMANN, Eleanor F., et HUNT, William T. Ginkgo biloba for tinnitus. Cochrane Database of Systematic Reviews, 2013, no 3.
  9. ERNST, E. et STEVINSON, C. Ginkgo biloba for tinnitus: a review. Clinical Otolaryngology & Allied Sciences, 1999, vol. 24, no 3, p. 164-167.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25