0
fr
US
WSMCA
37463016
Votre panier est vide.
Menu
Vertus du moringa

Moringa : les 4 vertus de l’Arbre de vie

Le Moringa oleifera ou « Arbre de vie » est une plante phare de l’alimentation et de la pharmacopée traditionnelle de nombreux pays tropicaux, réputée pour soigner 300 maladies. Focus sur 4 de ses vertus principales.

Moringa oleifera : un Arbre de vie plein de vertus

Arbre tropical à croissance rapide originaire d’Asie, d’Inde notamment, le moringa, Moringa oleifera de son nom botanique, est une plante aux multiples vertus.

Ses fruits, ses racines, son écorce, ses graines et ses feuilles sont consommées dans tous les pays où il pousse naturellement : Asie du Sud-Est, Indonésie, Inde, Ethiopie, Tchad, etc. C’est ainsi que, dans les pays anglophones, on le connaît également sous le nom de horseradish tree (arbre à raifort, en raison de la proximité gustative entre sa racine et la racine de raifort), sous le nom de brède mouroum à La Réunion, etc.

Si le moringa est autant consommé en cuisine dans de nombreux pays, c’est en raison de sa richesse nutritionnelle, à sa capacité à résister à la sécheresse et au fait qu’il produit des jeunes pousses et des feuilles en saison sèche, quand la nourriture devient difficile à trouver.

C’est notamment pour cette raison, et parce qu’il est à la base de l’alimentation végétarienne en Inde, qu’il est appelé Arbre de vie.

Mais le moringa est aussi utilisé en médecine ayurvédique depuis des millénaires. Au-delà de ses bienfaits nutritionnels, c’est en effet une plante médicinale dotée de nombreuses vertus pour la santé (1).

300 maladies soignées par le moringa ? Vraiment ?

La médecine ayurvédique attribue au moringa le pouvoir de soigner plus de 300 maladies, parmi lesquelles le rhume, le diabète et l’hypertension artérielle. Toujours selon cette médecine traditionnelle indienne millénaire, le moringa serait également bon pour les reins, les cheveux ou le sommeil. Cependant, comme on va le voir, les études scientifiques récentes se concentrent essentiellement sur ses bienfaits en termes de glycémie (2).

Les 4 vertus santé du moringa

Si toutes les parties de la plante sont utilisées en cuisine dans les différentes zones du monde où pousse cet arbre tropical aux milles vertus, ce sont en particulier les feuilles qui aujourd’hui étudiées par les scientifiques. Ces dernières contiennent de nombreux polyphénols, des alcaloïdes, dont des glucosinolates et des isothiocyonates, ainsi que des saponines. Il est en outre aisé de les faire sécher et de les réduire en poudre pour conditionner le moringa sous forme de gélules (3).

Moringa et glycémie : un outil de lutte contre le diabète ?

Si les recherches se poursuivent pour connaître avec précision les mécanismes d’effet du moringa, plusieurs études ont démontré qu’une cure de compléments alimentaires de moringa, pendant plusieurs semaines, permet de réduire jusqu’à 30 % la glycémie chez des patients atteints de diabète. La consommation de moringa augmenterait en outre la sensibilité à l’insuline.

Plus intéressant encore, d’autres études ont démontré des effets similaires de réduction de la glycémie chez des sujets « sains ».

C’est pourquoi l’extrait de feuilles de moringa est aujourd’hui pressenti comme un potentiel remède naturel contre le diabète et qu’il est reconnu par l’EFSA pour contribuer au métabolisme du glucose (4-5).

Le moringa : une bombe nutritionnelle

Si le moringa est à la base de l’alimentation dans certaines régions de l’Inde et si l’Arbre de vie a attiré l’attention de nombreuses ONG telles qu’Action contre la faim, la Croix Rouge, l’UNICEF et d’autres, c’est en raison de sa grande richesse nutritionnelle.

Le moringa est en effet riche (6) :

  • en minéraux (il contient 3 fois plus de potassium que les bananes, 4 fois plus de calcium que le lait et autant de magnésium que le chocolat noir) ;
  • en vitamines A, C et E (il contient 4 fois plus de vitamine A que les carottes et 7 fois plus de vitamine C que les oranges) ;
  • en protéines d’excellente qualité, regroupant les 9 acides aminés essentiels (il contient 2 fois plus de protéines que les yaourts).

Un potentiel anti-inflammatoire et antioxydant ?

La richesse du moringa en polyphénols, en saponines, en glucosinolates et en isothiocyonates a également poussé les chercheurs à étudier le potentiel de cette plante médicinale comme anti-inflammatoire et antioxydant (7).

Ainsi, certaines études suggèrent que l’extrait de feuilles de moringa inhibe la production de cytokines pro-inflammatoires par les macrophages et diminue l’activité des gènes impliqués dans l’inflammation (8).

Par ailleurs, de nombreuses autres études évaluent le potentiel antioxydant du moringa, en raison de sa richesse en tocophérols et bêta-carotènes, entre autres.

La FAO lui dédie d’ailleurs un article dans lequel l’organisation internationale avance que les produits du moringa ont des propriétés antibiotiques, hypotensives, antispasmodiques, antiulcéreuses, anti-inflammatoires, hypocholestérolémiantes et hypoglycémiantes (9).

Moringa et reins, sommeil et cheveux

Les graines de moringa sont en outre riches en acides gras, tels que l’acide béhénique, l’acide oléique ou encore l’acide palmitoléique, et en antioxydants. C’est pourquoi on en extrait une huile très utilisée en cosmétiques pour les cheveux et la peau (10).

Des études suggèrent en outre que son potentiel anti-oxydant et anti-inflammatoire serait bénéfique pour les reins, que le moringa protègerait des maladies (11).

Enfin, si certaines études avancent que le moringa améliorerait la qualité du sommeil, le seul véritable effet démontré est que le moringa renforce l’effet sédatif du pentobarbital, un barbiturique utilisé comme somnifère et comme anesthésiant en chirurgie. C’est donc pour des applications pharmaceutiques que les effets du moringa sur le sommeil sont évalués (12).

Les dangers du moringa

La seule contre-indication du moringa concerne les femmes enceintes et allaitantes, faute de données suffisantes sur les effets de la plante sur le fœtus ou le nourrisson.

Il est possible de profiter des vertus du moringa grâce à une cure de complément alimentaire, sous forme de gélules contenant de l’extrait de feuille de moringa (comme Organic Moringa Leaf Extract, issu de moringa bio).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. ANWAR, Farooq, LATIF, Sajid, ASHRAF, Muhammad, et al.Moringa oleifera: a food plant with multiple medicinal uses. Phytotherapy Research: An International Journal Devoted to Pharmacological and Toxicological Evaluation of Natural Product Derivatives, 2007, vol. 21, no 1, p. 17-25.
  2. SOUMYA, M. C., SINIMOL, T. P., et SUMEDHAN, Varsha. Pharmacological aspects of Sigru (Moringa oleifera Lam.) in view of Ayurveda. Journal of Ayurveda and Integrated Medical Sciences, 2019, vol. 4, no 01, p. 39-42.
  3. MARRUFO, Tatiana, NAZZARO, Filomena, MANCINI, Emilia, et al.Chemical composition and biological activity of the essential oil from leaves of Moringa oleifera Lam. cultivated in Mozambique. Molecules, 2013, vol. 18, no 9, p. 10989-11000.
  4. EDOGA, C. O., NJOKU, O. O., AMADI, E. N., et al.Blood sugar lowering effect of Moringa oleifera Lam in albino rats. Int J Sci Technol, 2013, vol. 3, no 1, p. 88-90.
  5. OWENS III, Frederick S., DADA, Oluwabunmi, CYRUS, John W., et al.The effects of Moringa oleifera on blood glucose levels: a scoping review of the literature. Complementary Therapies in Medicine, 2020, vol. 50, p. 102362.
  6. ANWAR, Farooq, LATIF, Sajid, ASHRAF, Muhammad, et al.Moringa oleifera: a food plant with multiple medicinal uses. Phytotherapy Research: An International Journal Devoted to Pharmacological and Toxicological Evaluation of Natural Product Derivatives, 2007, vol. 21, no 1, p. 17-25.
  7. NDIAYE, M., DIEYE, A. M., MARIKO, F., et al.Contribution to the study of the anti-inflammatory activity of Moringa oleifera (Moringaceae). Dakar medical, 2002, vol. 47, no 2, p. 210-212.
  8. VASANTH, K., MINAKSHI, G. C., ILANGO, K., et al.Moringa oleifera attenuates the release of pro-inflammatory cytokines in lipopolysaccharide stimulated human monocytic cell line. Industrial Crops and Products, 2015, vol. 77, p. 44-50.
  9. https://www.fao.org/traditional-crops/moringa/fr/
  10. KLEIMAN, Robert, ASHLEY, David A., et BROWN, James H. Comparison of two seed oils used in cosmetics, moringa and marula. Industrial Crops and Products, 2008, vol. 28, no 3, p. 361-364.
  11. AKTER, Tanzina, RAHMAN, Md Atikur, MONI, Akhi, et al.Prospects for protective potential of Moringa oleifera against kidney diseases. Plants, 2021, vol. 10, no 12, p. 2818.
  12. LIU, Wei-Liang, WU, Bai-Fen, SHANG, Jian-Hua, et al.Moringa oleifera Lam seed oil augments pentobarbital-induced sleeping behaviors in mice via GABAergic systems. Journal of agricultural and food chemistry, 2020, vol. 68, no 10, p. 3149-3162.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25