0
fr
US
WSMCA
37463306
Votre panier est vide.
Menu
Problèmes de mémoire

Que prendre pour la mémoire ?

La mémoire, véritable bibliothèque de souvenirs, décline avec le temps : il peut ainsi devenir plus difficile de mémoriser des informations comme de les restituer. Quels composés permettent de soutenir efficacement la mémoire ?

Mémoire, plasticité synaptique et déclin avec l’âge

La mémoire désigne la fonction cognitive qui permet à un individu d’enregistrer des informations et de s’en rappeler.

Mémoire de travail, mémoire sémantique, mémoire procédurale, mémoire perceptive… Il existe de nombreuses formes de mémoire complémentaires.

Il faut d’ailleurs savoir qu’il n’existe pas un unique centre de la mémoire dans le cerveau. La mémorisation implique de nombreuses régions cérébrales (hippocampe, cortex préfrontal, etc.) Elle fonctionne par la création et le renforcement des connexions synaptiques entre les neurones, à travers des signaux électriques et biochimiques. La plasticité synaptique est le mécanisme par lequel ces connexions entre neurones sont renforcées ou affaiblies, en réponse à l'expérience.

Avec l’âge, la plasticité synaptique diminue à cause de la réduction de la production de neurotransmetteurs, du déclin des récepteurs synaptiques ou encore des conséquences de l’oxydation, de l’endommagement de l’ADN et d’autres formes d’usure cellulaire.

Comment booster la mémoire efficacement ?

Pour augmenter sa mémoire, avoir une bonne hygiène de vie est extrêmement important : bien dormir, faire de l’exercice, éviter le stress et limiter la prise d’excitants, d’alcool et de drogues, etc. Il est également très important de faire l’effort d’avoir une alimentation variée et riche en nutriments divers.

Entraîner régulièrement sa mémoire est un autre moyen efficace de la préserver. Pour cela, stimuler son intellect de façon ludique est un excellent moyen. Jeux avec les mots (mots croisés), avec les chiffres (sudoku), jeux de société, jeux sur ordinateur, méditation… Les possibilités sont nombreuses !

Quels nutriments et compléments prendre pour soutenir la mémoire ?

Le DHA : allié incontournable de la santé cérébrale et de la mémoire

Il est souvent recommandé de miser sur les oméga-3 pour soutenir la mémoire… Et cela n’est pas un hasard. Parmi les oméga-3, le DHA en particulier est connu pour contribuer au maintien d’une fonction cérébrale normale, et donc entre autres des capacités de mémorisation.

On retrouve le DHA naturellement en consommant des poissons gras (saumon sauvage, maquereau, hareng…) et des fruits de mer (huîtres, crevettes, etc.) mais aussi à des teneurs plus importantes sous forme de complément alimentaire (comme Super DHA).

Le rôle trop souvent méconnu de la phosphatidylsérine au sein du cerveau

La phosphatidylsérine est un phospholipide présent dans les membranes cellulaires, notamment dans les cellules du cerveau. Elle est étudiée pour ses effets potentiels sur la mémoire.

De nombreux chercheurs pensent qu’elle serait plus précisément capable de soutenir la fluidité des membranes cellulaires, tout en favorisant la libération de neurotransmetteurs et en luttant contre le stress oxydatif qui endommage le cerveau.

La capacité de l’organisme à fabriquer de la phosphatidylsérine diminue avec l’âge, mais on peut la trouver sous forme de complément (comme PS 100). Notez que la combinaison de DHA et de phosphatidylsérine semble offrir une synergie particulièrement efficace, notamment pour les personnes âgées.

Le Ginkgo biloba : un puissant soutien naturel à la mémoire

Le Ginkgo biloba est l’une des plantes médicinales les plus célèbres en matière de soutien aux fonctions cognitives et notamment à la mémoire. « L’Arbre aux quarante écus » doit notamment ses propriétés à deux principes actifs, les ginkgoflavonglycosides et les lactones terpènes (1-2).

Il agit principalement :

  • en dilatant les vaisseaux sanguins, ce qui améliore la microcirculation sanguine et assure donc une meilleure oxygénation et une augmentation de l’apport en nutriments des cellules cérébrales ;
  • et en neutralisant les radicaux libres, ce qui protège les neurones des dommages causés par les stress oxydatif.

Vous pouvez trouver le ginkgo sous forme de feuilles séchées pour infusions ou sous forme de complément alimentaire à haute teneur en principes actifs (comme Ginkgo biloba).

Le Bacopa monnieri : une plante aquatique excellente pour la fonction cérébrale

Autre plante incontournable à envisager en cas de problèmes de mémoire : le Bacopa monnieri (3). Cette plante aquatique doit ses bienfaits à ses principes actifs appelés bacosides.

Le Bacopa monnieri soutient notamment la fonction cognitive en régulant la concentration et l'activité de certains neurotransmetteurs (sérotonine, acétylcholine, etc.), qui jouent un rôle important dans la mémoire.

On trouve cette plante sous forme de poudre séchée, de teintures ou d’extraits normalisés vendus sous forme de compléments alimentaires nootropiques (comme Bacopa monnieri).

Notez que la formule synergique Neurex associe à la fois des extraits de Ginkgo biloba, de Bacopa monnieri et d’autres composés bénéfiques (comme le centella et l’huperzia, excellents pour la santé cognitive et mentale).

Le ginseng : connaissez-vous ses effets sur le cognition et la mémoire ?

Le ginseng est la plus célèbre des plantes médicinales de la médecine chinoise, connue pour soutenir le système immunitaire, la vitalité, la vie sexuelle… Il est, de plus, recommandé pour maintenir les performances et la réactivité du cerveau (4).

Ses effets sur la fonction cérébrale, avec entre autres la mémoire, s’expliquent par ses propriétés adaptogènes (il réduit les effets du stress sur le cerveau), par sa capacité à améliorer la neurotransmission et par sa potentielle faculté neuroprotectrice.

Avez-vous déjà profité des bienfaits multiples d’une cure de ginseng ?

Un champignon prometteur pour la mémoire

L’hydne hérisson, alias Hericium erinaceus ou lion’s mane (crinière de lion) en anglais, est un champignon riche en héricénones et à forte teneur en polysaccharides β-glucanes.

Des études suggèrent que l’extrait d’Hericium erinaceus pourrait soutenir la mémoire grâce à ses composés bioactifs qui favorisent la croissance des neurones et stimulent la synthèse du facteur de croissance nerveuse (NGF) (5). Un champignon à suivre, donc !

Vous pouvez d’ores et déjà le trouver sous forme de complément (par exemple Lion’s Mane).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Ribeiro ML, Moreira LM, Arçari DP, Dos Santos LF, Marques AC, Pedrazzoli J Jr, Cerutti SM. Protective effects of chronic treatment with a standardized extract of Ginkgo biloba L. in the prefrontal cortex and dorsal hippocampus of middle-aged rats. Behav Brain Res. 2016 Oct 15;313:144-150. doi: 10.1016/j.bbr.2016.06.029. Epub 2016 Jul 14. PMID: 27424157.
  2. Evans JR. Ginkgo biloba extract for age-related macular degeneration. Cochrane Database Syst Rev. 2000;(2):CD001775. doi: 10.1002/14651858.CD001775. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2013;1:CD001775. PMID: 10796819.
  3. Kumar N, Abichandani LG, Thawani V, Gharpure KJ, Naidu MU, Venkat Ramana G. Efficacy of Standardized Extract of Bacopa monnieri (Bacognize®) on Cognitive Functions of Medical Students: A Six-Week, Randomized Placebo-Controlled Trial. Evid Based Complement Alternat Med. 2016;2016:4103423. doi: 10.1155/2016/4103423. Epub 2016 Oct 10. PMID: 27803728; PMCID: PMC5075615.
  4. Kim KH, Lee D, Lee HL, Kim CE, Jung K, Kang KS. Beneficial effects of Panax ginseng for the treatment and prevention of neurodegenerative diseases: past findings and future directions. J Ginseng Res. 2018 Jul;42(3):239-247. doi: 10.1016/j.jgr.2017.03.011. Epub 2017 Apr 15. PMID: 29989012; PMCID: PMC6035378.
  5. Levi-Montalcini R: The nerve growth factor 35 years later. Science 1987; 237: 1154-62.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25