0
fr
US
WSMCA
37591766
Votre panier est vide.
Menu
Alcool avant la nuit

Peut-on prendre de la mélatonine après avoir bu de l’alcool ?

Peut-on combiner soirée arrosée et cure de mélatonine ? Point rapide sur les interactions entre mélatonine et alcool.

Rappel sur la mélatonine, la fameuse « hormone du sommeil »

Synthétisée naturellement par la glande pinéale (une petite glande du cerveau) en fin de journée, lorsque la lumière naturelle baisse, la mélatonine est un neurotransmetteur qui favorise l’endormissement. C’est la raison pour laquelle on l’appelle généralement l’hormone du sommeil.

Mais la mélatonine provoque également, indirectement, le réveil. Au cours de la nuit, la concentration de mélatonine dans l’organisme diminue tandis que celle de cortisol augmente. Le croisement des courbes de concentration de ces deux hormones provoque en effet le réveil. C’est pourquoi les chercheurs attribuent à la mélatonine une activité dite « chronobiotique », c’est-à-dire qui participe à la synchronisation de notre horloge biologique avec le rythme circadien.

Les compléments alimentaires de mélatonine sont ainsi couramment utilisés par les personnes souffrant de troubles du sommeil. Ces compléments réduisent en effet le temps nécessaire à l’endormissement et soulagent les effets subjectifs du décalage horaire (par exemple lors d’un jet lag) (1-3).

Alcool et mélatonine : acceptable… mais mieux vaut éviter

S’il n’y a a priori rien de dramatique à boire un peu d’alcool pendant une cure de mélatonine (ou à prendre ponctuellement un comprimé de mélatonine après avoir bu de l’alcool), associer alcool et mélatonine n’est pas pour autant recommandé.

L’alcool peut en effet affaiblir ou renforcer les effets de la mélatonine. Cette combinaison peut provoquer des effets secondaires, par exemple des vertiges, des mauvais rêves, des somnolences en journée, des difficultés à respirer, une augmentation de l’anxiété… Bref, il demeure préférable de prendre de la mélatonine sans avoir d’alcool dans votre corps ou quelques heures après avoir bu de l'alcool (4-6).

Si vous avez des troubles du sommeil, d’une façon générale, tenez-vous éloigné de l’alcool et des substances psychotropes. Malgré leurs potentiels effets sédatifs, ils ont tendance à réduire votre qualité de sommeil (7-8).

D’autres substances qui risquent d’interagir avec la mélatonine

Parmi les autres substances capables d’interagir avec la mélatonine, citons notamment :

  • les médicaments anticoagulants (l’ajout de mélatonine peut augmenter le risque de saignement) ;
  • les médicaments contre l’épilepsie (la mélatonine risque d’altérer leur efficacité) ;
  • les immunosuppresseurs (la mélatonine peut interférer avec ces médicaments)
  • et les autres aides au sommeil (point trop n’en faut).

Évitez donc de prendre de la mélatonine pendant ces cures médicamenteuses.

Mélatonine : dosage, durée et contre-indications

Concernant la posologie, il est généralement recommandé de ne pas dépasser la dose de 2 mg de mélatonine par jour. Vous ne devez d’ailleurs pas nécessairement prendre un comprimé tous les jours.

Côté durée, si les effets indésirables à long terme de la prise de mélatonine semblent faibles, il est recommandé de procéder par cures de plusieurs semaines, en s’arrêtant par exemple au bout de 2 mois (9-10), pour faire un état des lieux de votre qualité de sommeil. Comptez un temps d’attente de quelques semaines entre plusieurs cures. Une prise ponctuelle, en cas de besoin, peut également s’avérer intéressante.

Tout le monde peut-il prendre de la mélatonine ? Dans plusieurs pays, les autorités de santé se sont positionnées pour contre-indiquer la prise de compléments alimentaires de mélatonine chez :

  • les femmes enceintes et allaitantes, pour éviter des risques de perturbation du développement physique et cognitif des enfants ;
  • les personnes souffrant de maladies inflammatoires ou auto-immunes, d’épilepsie, de troubles de l’humeur…

Il est également recommandé de cesser la prise de mélatonine en cas d’apparition d’effets secondaires, à savoir :

  • somnolence ;
  • maux de tête ;
  • vertiges ;
  • nausées ;
  • irritabilité et troubles de la personnalité ;
  • confusion ;
  • énurésie (alias le « pipi au lit »).

Quel complément de mélatonine prendre ?

La mélatonine en comprimés

Vous trouverez habituellement des comprimés dosés à 1 mg de mélatonine (c’est le cas de Melatonin 1 mg). Vous pouvez en prendre deux par jours ou réduire à une prise de un par jour en cas de réveil difficile.

La mélatonine en spray

Conditionnée sous forme liquide, dans de l’eau et de la glycérine, la mélatonine peut aussi être prise sous forme de spray sublingual. De cette manière, l’absorption est rapide et efficace à travers la muqueuse buccale (pensons par exemple à Melatonin Spray).

La mélatonine combinée à des plantes relaxantes

De nombreuses personnes misent aussi sur des formules synergiques qui unissent la mélatonine à des plantes relaxantes comme la valériane, l’aubépine, le houblon, la passiflore et le pavot californien. Ensemble, et en synergie avec la mélatonine, ces extraits de plantes permettent de retrouver une meilleure qualité de vie (optez par exemple pour Advanced Sleep Formula).

Références scientifiques

  1. RALPH, C. L. Melatonin production by extra-pineal tissues. In : Melatonin: Current status and perspectives. Pergamon, 1981. p. 35-46.
  2. REITER, Russel J. The melatonin rhythm: both a clock and a calendar. Experientia, 1993, vol. 49, no 8, p. 654-664.
  3. RAO, Marie L., MÜLLER‐OERLINGHAUSEN, B., MACKERT, A., et al.Blood serotonin, serum melatonin and light therapy in healthy subjects and in patients with nonseasonal depression. Acta Psychiatrica Scandinavica, 1992, vol. 86, no 2, p. 127-132.
  4. https://landmarkrecovery.com/is-it-dangerous-to-mix-melatonin-and-alcohol/..
  5. https://www.healthcentral.com/article/can-i-take-melatonin-with-alcohol
  6. https://drruscio.com/melatonin-and-alcohol/
  7. KURHALUK, Natalia. Alcohol and melatonin. Chronobiology International, 2021, vol. 38, no 6, p. 785-800.
  8. KURHALUK, Natalia et TKACHENKO, Halyna. Melatonin and alcohol-related disorders. Chronobiology international, 2020, vol. 37, no 6, p. 781-803.
  9. https://www.nhs.uk/medicines/melatonin/#:~:text=Melatonin%20takes%20around%201%20to,for%20up%20to%2013%20weeks.
  10. https://www.hopkinsmedicine.org/health/wellness-and-prevention/melatonin-for-sleep-does-it-work

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 Années d'expérience
Satisfait ou remboursé
Envoi rapide
Livraison gratuite* dès $25